Luang Prabang

07 au 12 janvier 2017

Introduction

Nous avons adoré déambuler au hasard des rues pour ressentir l’atmosphère du lieu. Le charme de la ville a assez vite opéré sur nous.  L’ancienne citée royale a su préserver ses richesses culturelles. Les nombreux temples couvrent près de  1/3 de la superficie de la ville. Le centre possède aussi de nombreuses maisons coloniales restaurées qui témoignent de l’implantation des français à la fin du 19e siècle. Pour finir de dépeindre le tableau, la ville est entourée de montagnes et bordée par le Mékong et la rivière Nam Khan. Nous resterons 6 jours par la force des choses car la pluie n’a cessé de repousser notre départ à vélo.

Que voir ? Que faire ?

Wat Xieng Thong

Ce monastère est certainement le plus visité de la ville. Le droit d’entrée est de 20 000 Kips. Vous y découvrirez un ensemble de bâtiments religieux très bien préservés. A l’intérieur d’un des pavillons vous pourrez voir un char qui permettait de transporter les urnes funéraires de la royauté. Certains bâtiments sont recouverts de mosaïques sur leurs façades extérieures. Nous n’avons pas fait de visite avec un guide. A vrai dire nous n’en avons pas vu mais nous aurions bien aimé avoir plus de détails sur les représentations des façades.

… Attends mais attends ! Tu écris pour qui là ? C’est pas pour la famille l’article là… il est barbant le début ! dit Anna

Ce à quoi je répondrai que ma ligne éditoriale n’est tellement pas claire. Le flou complet ! T’as un souci ? Mange un Bounty !

Phu Si

C’est une colline qui surplombe la ville d’une centaine de mètres. De nombreux bouddhas vous guident vers le sommet.  Plusieurs cavités dans la roches sont indiquées comme étant bien évidemment des empruntes de bouddha. Nous n’en doutons point. Arrivés au sommet la vue est imprenable sur la ville.

Kuang Si Waterfall

Nous nous sommes donnés rendez-vous de bon matin avec la fine équipe (concoctée après deux jours de bateau) pour se rendre aux cascades de Kuang Si. Il manque à l’appel, Antoine et Hugo les grands gaillards de Strass. La soirée de la veille a laissé des traces. Après environ une heure de route, nous arrivons sur le parking à l’entrée de la cascade (prix : 20 000 Kips).

En entrant dans le parc vous verrez des ours se dandiner dans des enclos très exigus à mon goût. J’ai vraiment du mal avec ça. Mais c’est pas le sujet de cet article. Du coup je vais pas en parler sinon j’écrirai énormément de lignes qui ne servent à rien. Comme cette dernière phrase qui n’apporte rien à mon article. Mais je ne vais pas non plus effacer la dernière phrase qui parle désormais de l’ancienne dernière phrase qui de fait n’est maintenant plus que l’avant dernière phrase sinon vous seriez perdu. Non mais pour la défense de ce lieu, il s’agit d’une association qui défend la cause animale. L’association « Free the Bears » délivre et recueille des ours aux mains des braconniers qui les revendent pour leurs membres, les vésicules biliaires, les griffes, la fourrure, les dents et la bile.  Pour plus d’information : www.freethebears.org

Quelques mètres plus loin, nous voilà face à cette eau turquoise qui ruisselle de bassin en bassin.

Mais Jamy, pourquoi cette eau est turquoise alors que celle qui sort de mon robinet est translucide ?

Eh bien, vois-tu Jean-Louis, la teinte d’eau bleue-verte que nous voyons émane de la lumière reflétée par le taux élevé de dépôt de carbonate de calcium dans l’eau.

Bon le jour de notre visite le temps était couvert, la couleur de l’eau était du coup moins pimpante.

La balade se fait en remontant le cours d’eau jusqu’à la fameuse cascade ! Un arrêt photo sur la passerelle et nous poursuivons la visite par l’ascension de la cascade. Pour ceux qui s’y rendraient, une fois face à cette dernière prendre le chemin de gauche qui est plus praticable 😉

Arrivés en haut, nous avons poussé la promenade jusqu’à un autre point d’eau (de mémoire noté comme lagoon). Le lieu est assez sympa pour se poser et se baigner. Peu de personnes s’y rendent car il faut compter 1h aller-retour du haut de la cascade et que le chauffeur du tuk-tuk donne un certain timing si vous ne lui dites rien. Sur place (coordonnées GPS: 19.736705, 102.00488) un Lao vous fera une démonstration d’équilibrisme en traversant le cours d’eau sur un tronc souple et humide. Si vous réussissez la même traversée aller-retour il vous offre une bière et bien sûr le cas contraire vous la payez 😀

Sans l’enjeu de la bière nous avons tout de même essayé. De bonnes barres de rire ! Félicitation à Laura pour sa performance 😉

Se restaurer

Les bonnes tables ne manquent pas et votre porte monnaie ne vous en remerciera pas. Il est possible de manger à moindre frais dans les stands de rue. Ils sont nombreux sur la place face au « tourism information center ». On y trouve tous les plats typiques mais aussi des sandwichs frais qui sont un régal.

Côté petit déj si l’on est en budget serré on peut manger local c’est à dire une soupe ou un plat de riz. Mais si comme moi votre compagne a vu que les boulangeries laotiennes n’ont rien à envier aux boulangeries françaises bah va falloir s’accrocher. L’incontournable de la ville est « Le Banneton ». Une autre boulangerie du même nom est installée à Vientiane (mais nous l’avons clairement moins appréciée). Le « Joma Bakery Café » est aussi recommandé par Trip Advisor. Ce qui veut dire ? Bah ça veut dire que là aussi bibi il y est passé par la force des choses … Ceci dit petit bémol sur leurs viennoiseries.

Le soir pour un petit verre avec les copains, direction l’Utopia qui offre un magnifique panorama sur la rivière Nam Khan. Ambiance tranquille tout comme au Lao Lao Beer Garden. A la sortie du bar si vous entendez les Tuk-tuk drivers scander « Bowling Bowling !! » il n’y  a pas entourloupe. Il existe vraiment un Bowling ! Certes il n’y a que les Falangs qui s’y retrouvent mais pour une fin de soirée, ça peut valoir le détour  😉

Attention la qualité de l’image qui suit est à la hauteur de notre niveau dans la discipline !

Jems

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *