Thaïlande –> Laos : De Chiang Khong à Luang Prabang sur le Mékong

07 et 08 janvier 2017

Attention !!! Article inintéressant au possible. Uniquement là pour rappeler à son auteur les bons moments passés avec les fratés. Cher lecteur je viens de te faire gagner 5 minutes. Ne me remercie pas !

Passage de la Thaïlande au Laos par la frontière terrestre

Nous prenons le premier bus (6h) au départ de Chiang Rai avec les collègues français Laura et Pierrick rencontrés deux jours auparavant. C’est sur les coups de 8h30 que le bus nous dépose à Chiang Khong à 3km du poste de frontière. Deux coups de pédale et nous voilà au poste.

La sortie du territoire est toujours une chose facile. Un coup de tampon et nous voilà devant le pont de l’amitié thailando-laotienne (ouais bon je sais pas si ça se dit mais ça sonne bien). Nous avons les vélos (voir Laos à vélo) mais impossible de traverser le pont en pédalant . On nous demande gentiment de faire la queue pour prendre un ticket de bus et bien sûr de payer le double pour embarquer les petites reines. Tout ce tralala pour 2 minutes de bus. Bus qui nous laissera à l’entrée des services laotiens. 30$ par tête et nous voilà avec un nouveau Visa. A la sortie du poste de frontière photo souvenir et on décolle en tuk-tuk vers l’embarcadère.

Il faut arriver au plus tôt à l’embarcadère question de ne pas louper le bateau et accessoirement de ne pas avoir les dernières places collées au moteur. On transvase les vélos sur le bateau et en avant Guinguamp nous voilà partis pour deux jours sur le Mékong direction Luang Prabang.

Descente du Mékong

Le temps n’est pas clément. Des nuages s’enlacent autour des sommets bordants le Mékong. Malgré la grisaille il règne une très bonne ambiance dans le bateau. Les rires vont bon train. Faut dire que les emplacements (sièges de voitures réutilisés) sont pas larges. On est donc amené à s’intéresser à son voisin ! [Nous ne le savions pas encore mais ces rencontres allaient être les plus belles de notre périple].

La première journée, on fait escale à Pak Beng pour passer la nuit. Les rencontres faites se retrouvent alors autour d’une bière (je mets UNE pcq ma mère lit aussi le blog).

Jour 2, le réveil est dur. La journée débute comme la veille dans la bonne humeur même si au petit matin certaines têtes ont du mal à émerger. Le temps est toujours couvert mais cela n’enlève rien à la beauté des paysages.

Arrivés au débarcadère situé à une dizaine de kilomètres de Luang Prabang nous enfourchons nos vélos rapidement afin d’arriver au centre ville avant la nuit et de négocier une chambre dans une guesthouse. Après une heure de repos nous nous apercevons que nous avons égaré le sac à dos contenant appareil photo, PC, CB, cash et j’en passe. On suppose l’avoir laissé à l’embarcadère. On loue donc un scooter pour repartir dans la nuit. Oh miracle une personne vivant à coté de l’embarcadère nous l’a gardé. On ne peut se retenir de le prendre dans nos bras ! Grosse frayeur mais quel soulagement de savoir que l’on peut compter sur les laotiens 😉

A contempler les paysages on en a oublié de prendre des photos. Maigre compensation :

 

Jems

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *